Gestion des campagnes

Forum pour la gestion de nos campagnes en cours
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Scénario en cours, contexte et pnj

Aller en bas 
AuteurMessage
Petit Satan
Admin
avatar

Nombre de messages : 862
Age : 48
Localisation : Malestroit
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Scénario en cours, contexte et pnj   Lun 24 Juil à 16:34

CONTEXTE VAMPIRIQUE DE L‘AL ANDALUS :
LES ROYAUMES CHRETIENS :
L’Aragon est aux mains des Toréadors.
Le Royaume des Asturies est régi par les Lasombras. Ils sont les plus puissants et nombreux défenseurs de la « Reconquête ». Pélage est leur maître, il a fondé la reconquête.

LES TAÏFAS :
Pour la plupart, ils sont contrôlé par des Assamites. De la caste des Vizirs le plus souvent et a un moindre degré des sorciers. Certains Assamites chrétiens s’estiment dans une situation inférieure. Certains ont aidé a la reconquête mais pour la plupart, ils sont revenus au soutient des Taifas.
Des toréadors et des Lasombras musulmans les ont rejoint. Les Brujah (pour la plupart) eux essayent de restaurer Carthage. Leur haine des Lasombras de Castille les a fait s’allier aux assamites. Ils veulent empêcher la reconquête. Les Gangrels Taïfas soutiennent entièrement la cause musulmane, a tel point qu’ils parcourent la péninsule et chassent les chrétiens se trouvant en Al Andalous.
Valence, bien qu’étant dirigé par un assamite de la caste des Vizirs est sous le protectorat des Lasombras de Castille et de Pélage. Cela car ce Taïfas est trop faible pour se défendre seule face a ses voisines.

LES ALMORAVIDES :
Il s’agit d’Assamites de la caste des guerriers. Jamal est leur chef.
___________________________________________________________________________
LES PNJ :
KHALDUN IBN ATHIR : (Clan : Assamite, caste : Vizir)
Prince de Valence.
Lieu de rencontre connu : le palais royal
30aine d’années, il porte une fine moustache et un bouc, il est de taille moyenne et a une allure digne. Il est vêtu d’une robe noire et or. Sa voix est grave et haute.

SAÏD : (Clan : Assamite, caste : Vizir)
Infant du prince. Chef des mamelouks.
Lieu de rencontre connu : le palais royal

AL HIMYARI : (Clan : Assamite, Caste : guerrier)
Fléaux de Valence
Grand et musclé, il a une 30aine d’années. Il porte la barbe et il est borgne du fait d’une longue estafilade. Il est vêtu d’une djellabah bleue et porte un imposant cimeterre a sa ceinture.

KAMAL IBN JUBAÏR : (Clan : Assamite, caste : sorcier)
Le pire de vos opposants. C’est un ulama qui dirige l’opposition contre le protectorat musulman. Il agit par la parole et les discours
Vêtu d’une robe blanche d’érudit. Il a une 60aine d’années et porte une barbe grise. Ces cheveux sont gris.

ZAYNAB : (Clan : Assamite, caste : guerrier)
Femme d’une grande beauté, aux longs cheveux et aux yeux noirs. Elle est vêtu de magnifiques voiles transparent. Les traits de son visage sont très fin.

JOSEPH BEN FERRIZUEL : (Clan : Lasombras)
Sénéchal et représentant de Pélage.
Lieu de rencontre connu : le palais royal
Refuge : Demeure privée
50aine d’années, vêtu d’une longue robe grise. Il a des cheveux gris coupé court et des yeux noir. Il porte une barbe soigneusement entretenu. Il est grand (1 mètre 90) et mince.

LUCINDA : (Clan : Toréador)
Lieu de rencontre connu : la taverne du Rossignol
Assez grande et élancée. De longs cheveux noirs et des yeux bleus, elle porte une longue robe brodée de couleur bleue. Souriante.

LE MAÎTRE : (Clan : Nosferatu)
Lieu de rencontre connu : le souk
Il parle en choisissant avec soin ses mots, sa voix est basse et profonde, il souffle fortement en parlant. Il est immense, plus de 2 mètres et il dégage une odeur pestilentielle. Son visage est décharné et sans âge, ses yeux sont noirs.

HYACINTHE D’AVILA : (Clan : Ventrue)
Consul du fondouk.
Lieu de rencontre connu : consulat.

_________________
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campagnes-jdr-luc.actifforum.com
Petit Satan
Admin
avatar

Nombre de messages : 862
Age : 48
Localisation : Malestroit
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Scénario en cours, contexte et pnj   Lun 24 Juil à 16:34

EVENEMENTS DETAILLES :

I. CE QUE DOIT SAVOIR LA COTERIE

 Le but de votre association est de soutenir la Castille et la concorde. Pélage le maître de la Castille, vous a envoyé ici afin de soutenir son représentant Joseph ibn Ferrizuel (Juif) mais aussi afin que vous préserviez son autorité sur cette cité et l’expérience de concorde qui est menée en ce lieu. En effet, le prince de Valence est un assamite dénommé Khaldun ibn Athir mais la faiblesse de sa position fait qu’il est sous le protectorat de Pélage. Joseph ibn Ferrizuel est le sénéchal de Valence afin de montrer l’autorité de Pélage sur la cité. Vous êtes sous son autorité. Votre coterie qui est dirigée par Yacine (Il dirige mais par la suggestion et une prise de décision commune) possède un refuge en commun. Il s’agit d’une demeure en pierre dont vous avez aménagé le sous sol. Vous dormez ensemble pour plus de sécurité.

 Le prince est un homme exceptionnel pour son époque, car il est éclairé et tolérant, il veille a la concorde ethnique et religieuse. Mais les opposants sont nombreux, le plus virulent d’entre eux est Kamal ibn Jubaïr, un ulama et un assamite qui manipule la population musulmane par ses discours. Vous avez déjà eu maille a partir avec lui suite a des soulèvements qu’il a fomenter mais jamais vous n’avez eu de preuves sur sa culpabilité.

 Hier soir : La veille en milieu et fin de nuit vous avez eu une longue conversation sur l’arrivée de Zaynab. Elle est l’émissaire des Almoravides. Vous savez que des tractations doivent avoir lieu ce soir. Vous avez également évoquez les rumeurs qui circulent sur les latins. On prétend depuis quelques jours qu’ils s’adonnent a l’infernalisme, qu’ils enlèvent des enfants arabes et commettent des meurtres rituelles. On a retrouvé des corps mutilés C’est une accusation grave qui risque de perturber le fragile équilibre que vous vous efforcez de maintenir. En fin de nuit, vous avez reçu une invitation princière pour une réception au palais qui aura lieu le 20 avril à 20 heures, tous les vampires de la ville y sont conviés.

II. UN FAIT TROUBLANT (19 HEURE A 20 HEURES 00)

 Le médaillon manquant : A présent, vous vous réveillez dans le sous sol de votre refuge (-1 point de sang)…Alors que vous remontez a l’étage, de l’extérieur vous parvient les bruits du carnaval qui bat son plein, vous entendez les rires et les chants. Vos serviteurs souriant vous informe que vos masques sont arrivés. Yacine n’arrive plus a trouver le croissant en or que l’on se transmet de génération en génération dans sa famille, et a laquelle il est très attachée et qu’il a l’habitude de porter de façon ostentatoire lors de réceptions. Il est rangé d’habitude dans un coffret, il n’y est plus. Il se rappellera que lorsqu’il est rentré vers les minuits, il a rangé la croix dans un coffret dans sa chambre au premier étage).
Après inspection, il semblerait que la maison ait été soigneusement et discrètement fouillée. Des objets ont été déplacés. Il ne manque rien mais seul les chambres du haut ont été fouillées.
Les serviteurs ne savent rien, ils ont été fort occupés avec la préparation de leurs toilettes et du carnaval (c’est un jour férié). Ils étaient là et ont vaqué a leur occupation, personne n’est entré a part Ibn Halal, l’artisan qui a livré les masques mais ils étaient là et il n’est pas allé au delà du hall et c’est une des goules qui s’en est occupé personnellement, il n’a fait que lui donner les masques. Il a un étalage au souk, c’est là que vous aviez remarqué les magnifiques masques qu’il propose.
Un test d’Auspex sur le coffre indique l’aura principale est celle de Yacine, mais vous sentez la faible présence d’une autre aura, masculine, vampirique.

III. VERS LE PALAIS (20 HEURES A 20 HEURES 30)

Vous sortez de votre demeure, le carnaval bat son plein. Ce soir toute hiérarchie sociale est inversée : le roi est un fou, et le fou un roi. Les rues éclairées par des torches sont remplie d’une foule compacte de gens masqués, on danse, on chante, on boit et on s’embrasse…
Une demi heure plus tard, vous parvenez devant une imposante construction blanche de style mauresque. Le bâtiment est surmonté par des coupoles dorées, il s’agit du palais royal. Les larges portes d’entrée en bois renforcée de métal sont gardées par 6 membres de la shurta vêtus de djellaba dorée et armés de piques, il s’agit des gardes du palais. Ils vérifient l’identité des nombreuses personnes masquées entrant au palais…Traversant les jardins qui entourent le palais vous arrivez a l’entrée, là vous patientez pendant que les gardes demandent les noms des personnes voulant entrer, vous remarquez alors un vieil homme de petite taille et a l’air taciturne, il se tient a l’arrière des gardes et observe les invités avec attention comme si il cherchait quelqu’un. Vous le reconnaissez, il s’agit de Jacob, la goule du sénéchal, il vous remarque et vous le saluez. Il vient vers vous, il vous fais un petit signe de tête « Suivez moi je vous prie, il souhaite vous parler » il se retourne et avance vers les gardes…

IV. UNE AUDIENCE DECONCERTANTE (20 HEURES 30 A 21 HEURES)

Vous le suivez et les gardes ne posent aucune question lorsque Jacob annonce « Ils m’accompagnent ». Vous le suivez a travers une série de cours agrémentées de magnifiques jardins exotiques et de somptueux bassins. Chaque cour étant séparée par de magnifiques arches. Toutes les cours sont éclairées par des torches, et une réception s’y déroule des hommes et des femmes masqués discutent et boivent calmement, tandis que des musiciens jouent.

Finalement, vous empruntez, un large et majestueux escalier qui monte vers l’intérieur du palais. Il débouche dans un large hall a colonne, le sol et les murs sont en marbre blanc. Le hall se termine par une large porte en bois a double battant. Deux rangées de mamelouks vêtu de noirs et armés de larges cimeterres sont alignés jusqu’aux portes, un mamelouk haut de 2 mètres et au visage caché par un voile se tient debout devant les portes, c’est Saïd l’infant du prince, en voyant Jacob, il ouvre les portes, il vous fait signe d’approcher et se met sur le côté
Vous entrez dans une immense salle au sol et aux murs en marbre, elle est ornées de colonnes et de tentures et faiblement éclairée par des torches, le bruit de l’eau vous parvient, émanant probablement d’un bassin. Au fond de la pièce se trouve allongés sur des tapis persans et des coussins colorés le prince de Valence, il savoure le liquide que contient un calice en or, le sénéchal est assis non loin de lui, il est étrangement silencieux. Le fléaux est debout derrière le prince, les bras croisés.

A votre entrée le prince pose son calice sur une petite table et vous fais signe d’avancer…Vous avancez respectueusement. Le prince prend la parole, il triture une chevalière en or, c’est chez lui, un tic qui se manifeste quand il est énervé ou agacé.
« La raison pour laquelle je vous ai convoqué est des plus graves. Il semblerait que malheureusement vous ayez violé la seconde tradition de Caïn… Il semblerait que vous ayez assassiner l’ancien Kamal ibn Jubaïr. Remerciez le sénéchal qui est intervenu en votre faveur (le sénéchal hoche la tête), il est évident que cela pourrait être un prétexte, je vous laisse une nuit pour prouver votre innocence. Pourquoi ce délai ? Tout simplement parce que c’est le temps pendant lequel je pourrais garder secrète la mort de Kamal. Passez ce délai, vous serez persona non grata et passible d’une chasse au sang dans cette cité. Comprenez que cet acte si il n’est pas puni risque de provoquer une crise ouverte avec les opposants a la Castille. Ce que je ne peux me permettre… Le fléaux a déjà commencé a enquêté, je vous laisse discuter avec lui, pour ma part des affaires m’appellent », il se lève et quitte la pièce en passant sous une arche.

Le sénéchal est visiblement très soucieux et pensif. Cela ne lui ressemble pas du tout, il est toujours d’une exceptionnelle compagnie.

L’information de Kamal : Le fléaux reste debout (« les faits, rien que les faits » est une expression qu’il aime bien), « Bien, voici les faits, j’ai moi même trouvé les cendres de Kamal. J’avais rendez vous avec lui a minuit 30 hier soir. Il disait détenir des renseignements sur les Almoravides et Zaynab (Un messager m’a apporté la missive de Kamal vers 23 heures 30 / il n’a pas précisé de ce dont il s’agissait mais a prétendu dans sa lettre que c’était très important et urgent). Lorsque je suis arrivé, j’ai trouvé le corps de ses serviteurs massacrés et dans le salon j’ai découvert un tas de cendre. Dans les cendres, j’ai trouvé deux choses, la première c’est ce bracelet dont il ne se séparait jamais (Vous le reconnaissez effectivement). La seconde, c’est cet objet »
Il sort alors un médaillon que vous reconnaissez tous, « Avez vous déjà vu ce médaillon ?…Merci de votre honnêteté, cela nous fait gagner du temps…Tout le monde sais que ce médaillon vous appartient messire Yacine, vous le portez toujours sur vous et avec fierté… »
L’identification de Kamal a été permise grâce à l’auspex et a certain rituels de sorcellerie assamites, nous avons pu identifier avec certitude les cendres, il s’agit bien de Kamal »
L’analyse du bracelet, permet de voir l’aura de Kamal, elle est la plus présente et la plus puissante, mais il semblerait qu’il y ait d’autres auras inconnus liés a cet objet, elles sont autres que celle du fléaux. Ce bijoux a clairement appartenu a Kamal.
Les autres auras sont au nombre de deux elles semblent vampiriques, l’une d’entre elles semblent agressives et l’autre apeuré.
« Un deuxième indice semble prouver votre culpabilité, il s’agit du témoignage d’un serviteur de Kamal, un dénommé Gonzalez. Il dit vous avoir vu entrer dans le salon, il vous a décris clairement, tandis que trois silhouettes cachés dans des manteaux vous accompagnaient (il a ensuite entendu du bruit provenant du salon, puis vous êtes ressortis)…Il vous en dira plus, il est sous bonne garde dans la demeure de Kamal, vous pouvez l’interroger et fouiller la demeure (dont il donne l’adresse), si vous le souhaitez, voici une autorisation » et il tend un rouleau de parchemin.
« J’aurais une dernière question, ou étiez vous hier soir vers 23 heures 30 - minuit ?…Etonnant car vous avez été vu a la taverne du rossignol que vous avez quitté vers 23 heure 30, après il y’ a un trou dans votre emploi du temps…Bien, nous nous reverrons rapidement»
« Je n’ai rien a vous dire si ce n’est les faits. Je suis chargé de mener une enquête, je livrerais mes conclusions au prince seul. Ce sera ensuite lui de décider. »
Un test d’Auspex sur le médaillon indique que l’aura qui est omniprésente est bien celle de Yacine, il y a d’autres auras plus anciennes, probablement celle d’anciens propriétaires. Il y a bien sûr l’aura du fléaux mais aussi l’aura d’un vampire dominé par une grande sauvagerie et aux yeux de loups.

Le fléaux fais un pas en arrière et reste présent, les bras croisés. « Je ne vous crois pas coupable. Je pense qu’il s’agit d’un coup monté. Cette affaire est très grave et compromet notre position a Valence / Je ne vois pas, mais nous avons beaucoup d’ennemis / Vous pouvez contactez le maître au souk et dites lui que je suis prêt a lui accorder n’importe quelle faveur si il vous renseigne. / Venez chez moi a 3 heures ce soir, vous me tiendrez au courant et comme je mènerais moi aussi une enquête, je pourrais vous informer si j’ai du nouveau. Bonne chance »

Le carnaval : Dehors, le carnaval se poursuit a un rythme toujours aussi effréné…

_________________
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret


Dernière édition par le Lun 24 Juil à 16:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campagnes-jdr-luc.actifforum.com
Petit Satan
Admin
avatar

Nombre de messages : 862
Age : 48
Localisation : Malestroit
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Scénario en cours, contexte et pnj   Lun 24 Juil à 16:35

V. ENQUÊTE NOCTURNE (21 HEURES A 3 HEURES)

Vous vous rendez à la demeure de Kamal.:
A l’entrée : Après de longues minutes a avancer a travers la foule avide d’amusements, vous parvenez a l’adresse indiquée par le fléaux, il s’agit d’une vaste demeure en pierre comprenant un étage, elle se trouve au centre d’une immense propriété entourée de murs, les grilles en fer forgée sont gardées par deux hommes appartenant aux Mamelouks… « Oui ajam / c’est une propriété privée vous ne pouvez entrer / Vous avez une autorisation écrite ? / Bien, entrez », il ouvre les grilles…
Le hall : Après avoir parcouru 25 mètres a travers un agréable jardin orné d’un bassin, vous parvenez devant la large porte en bois qui constitue l’entrée de la demeure, un peu en retrait se trouve une flaque de sang séché. La porte est entre ouverte …Vous la poussez révélant un immense hall orné de tentures et de statues, en plein milieu de cette pièce gît le corps d’un vieux serviteur, un peu plus loin sur votre droite devant une porte gisent au milieu d’une mare de sang séché les corps de deux mercenaires, a votre gauche une porte est gardée par un soldat portant la tenue noire des Mamelouks. Des escaliers majestueux mènent vers un étage…
Le serviteur a été égorgé a l’aide d’une arme blanche. Il a été déplacé, tu remarques des traînées de sang qui viennent de la porte d’entrée. Le serviteur n’a pas eu le temps de se défendre, il a été visiblement surpris, l’expression de son visage l’indique clairement.
Les mercenaires n’ont pas eu le temps de se battre, l’un des deux mercenaires a eu le temps de dégainer sa lame qu’il tient encore fermement, soit il connaissait le meurtrier soit ils ont été trompés. Les blessures qu’ils ont subies sont nettes, précises et faites a l’arme blanche, probablement par une épée ;
Le salon : Passant au dessus du corps des deux gardes, vous entrez dans un vaste salon au sol agrémenté de somptueux tapis, au centre se trouve une petite table basse entourée de coussins dans un coin se trouve une petite bibliothèque (philosophie, islam, poésie, histoire, géographie). On aurait du mal a croire que quoi que ce soit se soit passé ici jusqu'à ce que vous remarquiez un tas de cendre dans un coin de la pièce…
Vous ne pouvez que remarquez qu’il n’y a pas de traces de lutte, aucun meuble n’est cassé. Le tueur était donc soit très fort, soit il a utilisé le facteur de la surprise avec une grande habileté, soit il était attendu. Vous notez également que le mur près du tas est éclaboussé de sang, cela vous fait penser a une exécution.
Vous fouillez le reste de la maison, dans une vaste chambre vous trouvez les corps de 6 serviteurs baignant dans des flaques de sang, ils ont visiblement été égorgé pendant leur sommeil. Le seul fait notable que vous remarquez se trouve dans une pièce située a l’étage, il s’agit d’une vaste bibliothèque, sur les étagères sont posés côte a côte des rouleaux de parchemins, a un moment donné, vous remarquez un trou, il en manque un…Vous fouillez le reste de la pièce mais il semble n’être nulle part…Vous regardez si il y a un classement, il s’agit de parchemins traitant tous d’occultisme, cette section évoque les rituels destinés a convoquer et contrôler des esprits.
Vous interrogez le témoin. Un jeune arabe d’une 15aines d’années a peine aux yeux rougis est assis Il aperçoit Yacine, il pâlit et bredouillant, il se retourne vers son garde « C’est lui, empêchez le d’approcher, il va me tuer », le mamelouk, te regardes, « je pourrais voir votre autorisation, s’il vous plaît / bien tout est en ordre » et il se recule, « Non, il va me tuer », le jeune homme se lève...
Après l’avoir calmé il finit par parler. « Je m’appelle Gonzalez, je ne suis qu’un serviteur chez maître Kamal / depuis 2 ans maintenant je suis a son service »
« Voilà ce que j’ai vu, j’étais a la cuisine et j’ai entendu du bruit, je me suis alors approché et caché derrière cette porte même. J’ai alors clairement vu l’homme qui est entré tout a l’heure (= Yacine), il portait un médaillon, il était suivi de 3 silhouettes que je n’ai pas pu discerner car ils étaient cachés dans des manteaux noirs. Ils ont fouillé la maison mais je me suis caché derrière une tenture puis j’ai repris mon poste d’observation. Après quelques instants l’homme (Yacine) est ressortis du salon, il l’a essuyée sur le corps des mercenaires, les silhouettes l’ont rejointe, puis ils sont tous repartis. Je me suis alors rendu au salon et mon maître n’était pas là, je suis allé a l’étage et j’ai trouvé le corps de mes compagnons serviteurs et de mon frère mort égorgé dans leur sommeil, je me suis alors évanouis, c’est un homme (il décris le fléaux) qui m’a réveillé / Mon maître n’avait pas d’ennemi c’était un ulama qui n’utilisait que les mots, c’était un érudit / Kamal discutait souvent ces derniers temps avec un étranger (un érudit aux cheveux noirs et longs, aux yeux gris, un visage aux traits presque féminin et d’une grande beauté), il avait un nom a consonance ajam et rauque, c’est un érudit aussi. Ils allaient dans la bibliothèque de l’étage ou a la Madrasa. Si on lui demande de faire un effort : Je crois que c’était Myrié quelque chose / Le maître ne rentrait pas toujours a l’aube ».

_________________
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret


Dernière édition par le Lun 24 Juil à 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campagnes-jdr-luc.actifforum.com
Petit Satan
Admin
avatar

Nombre de messages : 862
Age : 48
Localisation : Malestroit
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Scénario en cours, contexte et pnj   Lun 24 Juil à 16:36

La taverne du Rossignol :
Vous arrivez en vue d’un élégant et grand bâtiment en pierre comprenant un étage. Les fenêtres du rez de chaussé sont fortement éclairées. Une enseigne au dessus de quelques marches descendant vers une porte est peinte d’un rossignol rouge, cela semble être un lieu a la mode, le carnaval bat ici son plein…Vous entrez dans une immense salle éclairée par des torches et décorée de tentures, bien que la salle soit pleine de personnes élégamment vêtu et portant des masques et que le carnaval se déroule bruyamment a l’extérieur, il règne un silence profond et admiratif. Au fond sur une estrade, une femme portant un masque de chouette déclame des vers sur la beauté de la mort du calife Hisham II (dernier calife Omeyyade et son assassinat), vous avez l’impression de vivre par vous même cette mort, les vers sont si beau que vous en pleureriez des larmes de sang. Vous remarquez une femme d’une 20aines d’années aux long cheveux roux, elle est assez jolie et elle porte le tablier de tenancière, elle est assise a une table écoutant pensivement…: « Oui ? (elle murmure) / Venez un peu plus loin », elle se lève et vous conduit au fond de la taverne près du comptoir « Que puis je faire pour vous ? / Effectivement, je vous (ou l’homme qu’on lui décris) ai vu hier soir peu avant minuit, mais il s’agit là d’une affaire dont vous allez devoir parler avec ma maîtresse. Asseyez vous, elle ne vas pas tarder », d’un geste elle vous indique une porte…Tout le monde écoute les poètes…(lorsque la femme cessera de déclamer ses vers, elle se dirigera vers la tenancière qui lui dit qu’on l’attend dans le salon pour l’affaire Rodriguo. La tradition dans cette taverne est que le client qui le souhaite déclame ses poèmes devant l‘assemblée. La clientèle est composée plutôt d’artistes ou de profanes curieux)
Vous entrez dans un petit salon faiblement éclairée et décoré de lourdes tapisseries, des litières sont disposées autour d’une petite table basse sur laquelle repose une carafe en or (a l’intérieur se trouve un liquide rouge, a l’odeur on peux dire que c’est du sang) et des calices sont disposés tout autour… vous vous asseyez et attendez, après un moment la porte du salon s’ouvre et la femme portant un masque de chouette entre et s’assoit…
« La nuit n’est elle pas magnifique ? / Chut (mettant un doigt sur le bec). Pourquoi révéler nos identités ? Cela va à l’ encontre charme de cette soirée, ne trouvez vous pas ? »
« Oui, Isabella vous (messire Yacine) a vu hier soir peu avant minuit, vous avez recruté 3 hommes puis vous êtes repartis avec eux / Des petits malfrats, des coupe jarrets. / L’un d’eux est ici ce soir bien qu’il soit caché derrière un masque, Isabella peux vous dire de qui il s’agit, il y a quelque chose qu’il ne peux cacher, êtes vous intéressé ? / Voilà ce que je vous propose,, vous déclamez quelques vers sur un sujet de votre choix, si le thème et le poème me plaît, je vous indiquerais votre homme. Cela vous convient il ? Bien je vous laisses un instant, lorsque vous serez prêt venez dans la salle principal, ne tardez pas trop, je suis impatiente de voir vos talents / d’abord le poème, après vous aurez votre homme » et elle sort du salon…
Après un moment, Yacine regagne la salle principale, vous remarquez la femme au masque de chouette assise non loin de l’estrade. Un poète achève juste de déclamer son poème. La femme au masque de chouette vous fais signe de prendre place sur l’estrade…Vous montez sur l’estrade vous trouvant face a l’élégant public de la taverne, tout le monde semble attendre...Vous commencez a dire vos vers, lorsque vous terminez votre dernier vers, le public vous applaudit et semble avoir apprécié Lucinda, elle fais un signe de tête affirmatif a Isabelle et dira : « Vous avez quelques talents. Votre homme est ici, il porte un masque de renard et il lui manque la main gauche. Pour ma part je dois a présent partir. Une dernière chose un homme vous cherches / il est venu en début de cette nuit / Iil est plutôt grand et a des yeux de loup, il a de longs cheveux roux.», elle se lève et se dirige vers la porte d’entrée
Vous entrez en contact avec l’homme (Zorane)et vous l’amenez dans une ruelle vous procédez à un interrogatoire.
«Il décris le gars qui l’a engagé (ca ressemble a Yacine, il avait un croissant). On a attiré a l’écart les serviteurs puis on a surpris les deux mercenaires qui ont réagi de façon anormalement lente, ensuite on a égorgé les autres serviteurs et notre employeur a tué le maître des lieux. Le gars (Kamal) on l’a pas vu, on a égorgé les serviteurs c’est tout ».
Les autres complices ont quitté Valence hier soir. Contre de l’or …

_________________
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campagnes-jdr-luc.actifforum.com
Petit Satan
Admin
avatar

Nombre de messages : 862
Age : 48
Localisation : Malestroit
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Scénario en cours, contexte et pnj   Lun 24 Juil à 16:36

 Souk :
Vers le souk : Vous avancez a travers les rues, vous dirigeant vers le souk. Au fur et a mesure de votre marche, le carnaval est de moins en moins présent. Les rues deviennent plus sombres, silencieuses et désertes. Les échos de la fête sont de plus en plus lointain. Finalement, lorsque vous parvenez sur la place du souk, l’endroit est complètement vide et silencieux. Vous distinguez de ci de là des étals en bois plongés dans l’obscurité…
Le vieux marchand : Vous commencez a avancez dans le souk silencieux et après un moment vous apercevez assez curieusement vu le calme et le silence qui règne dans la rue un vieillard solitaire a la longue barbe blanche, la peau halée par le soleil, vêtu d’une longue robe grise, la tête enrubannée, il avance en s’appuyant sur une canne (voix enrouée), il est aveugle… « Salutation ajam…Vos attitudes et vos mots l’indiquent…a mon âge peu importe la mort étranger…Peut être chercher vous la connaissance…Vouloir voir le maître c’est chercher la connaissance. Est ce que vous voulez ? / bien, guidez moi s’il vous plaît»… Il vous conduit par la voix jusqu'à un étal et passe derrière, il vous indique une trappe « pouvez vous la soulevez s’il vous plaît ? »… vous entendez le grincement du bois « Je vous en prie descendez »… « Je vous en prie, quelqu’un va vous conduire, une fois que vous serez en bas »…Vous descendez le long d’une échelle en bois parvenant après quelques instant dans un tunnel éclairé par une torche que tient un homme vêtu d’un long manteau noir, son visage est caché dans les ombres d’un capuchon noir (il ne dira rien)…
Une fois tous en bas, vous entendez la trappe qui se referme au dessus de vous. Sans dire un mot, la créature se retourne et se met a avancer dans le couloir en pierre…Vous le suivez avançant a travers un dédale de tunnels poussiéreux et aux murs creusés de niches contenant des squelettes. Après un long moment vous parvenez dans une immense crypte soutenue par d’ancestrales colonnes, au fond se trouve une créature qui bien qu’elle soit assise sur un trône est d’une taille immense. Il attend silencieusement, tandis que votre guide se recule dans les ombres et disparaît.
Lorsqu’il parle, il le fait lentement et en respirant lourdement)
« Qu’offrez vous en échange des informations ? / Vous lui parlez des faveurs que lui accordera le sénéchal. Bien, posez vos questions, plus vous en poserez et plus vous me devrez de faveurs et si je le peux j’y répondrais »
« Kamal était en contact avec les Almoravides par le biais de Zaynab / Elle peux être rencontrée au hammam de l’Orangeraie / Il semblait négocier quelque chose d’important mais il était très prudent et nous n’avons pas pu savoir de quoi il s’agissait ».
« Kamal avait un autre refuge qui se trouve sous la madrasa. Je pense que l’entrée se trouve dans la bibliothèque. Il a lui même fait aménager ce refuge ».
Un étranger fréquentait Kamal : « Myriescu est un tzimisce qui est arrivé a Valence, il y a 3 semaines environ. Il fréquentait énormément Kamal qui lui permettait d’accéder a la madrasa. C’est un érudit a la recherche de textes occultes, de rituels kolduniques plus précisément. Ce tzimisce a une demeure bâtie sur des fondations en pierre dans la partie sud de Valence (il donne l’adresse exacte). / Il a disparu, il y a quelques nuits déjà. ».
« Des ennemis, oui Kamal en avait, il s’agit de vous en l’occurrence »
« Qui a tué Kamal ? Voulez vous vraiment entendre la réponse ? / A priori il s’agit de vous messire Yacine. On a vu Yacine dans la demeure de Kamal au moment de sa mort »
«On a vu messire Yacine dans la taverne du rossignol vers les 23 heures 30, il y a recruté 3 coupe jarrets puis il est repartis »
« Revenez quand vous voudrez, je tacherais a nouveau de vous aider, saluer pour moi l’honorable sénéchal »…Il fait un signe et votre guide sort des ombres, tout aussi silencieusement, il vous accompagne jusqu'à l’échelle…Vous regagnez le souk…

_________________
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret


Dernière édition par le Lun 24 Juil à 16:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campagnes-jdr-luc.actifforum.com
Petit Satan
Admin
avatar

Nombre de messages : 862
Age : 48
Localisation : Malestroit
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Scénario en cours, contexte et pnj   Lun 24 Juil à 16:37

 La Madrasa :
La madrasa est localisée dans le minaret de 4 étages. En vous dirigeant vers la Madrasa de la mosquée, vous vous éloignez du tumulte du carnaval et lorsque vous arrivez devant la Mosquée, tout est silencieux. Montrez le plan. Chaque porte est gardée par deux gardes de l’Hisba, vêtu de djellabas rouges et armés de piques…
Après négociation avec les gardes vous suivez l’un des garde de l’Hisba et passer sous l’immense porte a double battant voûtée, vous entrez dans une immense cour faiblement éclairée par quelques rares torches, la cour est ornée de magnifiques fontaines blanches. Le lieu est vide et silencieux.
Vous ressentez momentanément une sensation de malaise, un instant vous avez l’impression d’une vive douleur qui parcourt tout votre corps, comme si des milliers d’aiguilles s’enfoncer dans votre chair, puis l’espace d’un instant qui vous semble une éternité vous avez l’impression que le monde réel n’est qu’un rêve, l’image de la cour tournoie et sombre dans l’obscurité. La sensation disparaît aussi rapidement qu’elle est arrivée, mais vous vous sentez lourd et mal a l’aise.
Tu (Erick et Giovanni) sens qu’entrer dans ce lieu est dangereux, il y a quelque chose dans cet endroit qui causera ta perte, pour rien au monde tu n’entreras. Tu t’immobilises devant le pas de la porte et tu vois tes compagnons qui semblent un instant s’arrêter puis ils reprennent leur avancée.
Suivant le garde de l’hisba vous traversez la cour et parvenez au pied du minaret, le garde ouvre alors la lourde porte en bois révélant une pièce plongée dans l’obscurité, il vous annonce « Suivez moi » et il entre… Alors que vous entrez, vous remarquez que le garde allume plusieurs torches, la lumière qui s’en dégage éclaire une immense pièce aux murs blancs sculptés de motifs floraux et creusés de niches contenant des parchemins et des grimoires, au centre de la pièce se trouve de nombreuses tables et des bancs. Au fond de la pièce se trouve des escaliers montant vers un étage sombre. Tout est silencieux et désert, le garde sort et referme la porte…
A propos des livres : Il s’agit de textes écrit en arabe, en grec et en latin, il s’agit surtout d’ouvrage de philosophie, de théologie mais aussi de mathématiques, d’astronomie, de géographie, d’histoire, de médecine…
Vous commencez a fouillez, après de longues recherches vous remarquez qu’une rose ressort anormalement du mur…En appuyant sur la rose, vous remarquez qu’elle s’enfonce lentement et un mur sur la droite commence a pivoter lentement…Le mur s’immobilise révélant des escaliers descendant vers les profondeurs du sol et l’obscurité…
Avec un peu d’appréhension tu te saisi d’une torche faisant passer l’urgence de la situation avant ta peur et tu commences a descendre les marches en pierre qui composent l’escalier. Après quelques instants, tu parviens dans un tunnel aux murs de pierre grise, la lumière de ta torche fait détaler des rats dont tu entend les couinements. Le tunnel ne va que dans un sens vers la droite, sur la gauche, il s’achève sur un mur… Au moment ou tu tâtonnes sur le mur, une pierre s’enfonce et le pan de mur pivote révélant un couloir…
Vous poursuivez dans le tunnel qui s’ouvre devant vous. Soudain tu t’immobilises comme mu par une intuition et tu vois deux gigantesques lames qui sortis des murs viennent vers toi, Tu bondis en arrière juste au moment ou l’une des lames allaient te trancher la tête et l’autre te couper les jambes, les deux lames une fois arrivée en bout de course reprennent leur rapide mouvement de bascule, vous remarquez a présent que plus en avant se trouve deux autres lames qui balayent le tunnel: Tu te concentres et tu sautes entre les deux lames, tu ai a présent entre les lames, a nouveau tu te concentres et tu franchit le barrage d’acier, les lames sont a présents derrière toi…
Vous reprenez votre avancée dans le tunnel, après plusieurs longues minutes, vous parvenez a l’entrée d’une immense pièce silencieuse et confortablement meublée d’un lit, d’un coffre de rangement, d’un bureau avec un banc et une bibliothèque. Les murs sont ornés de magnifiques tentures rouge et or. Il n’y a personne…Vous avancez dans a pièce puis soudain vous remarquez un tas de cendre…
Il y a de nombreux papiers épars sur le bureau, connaissant un peu Kamal vous savez qu’il n’aurait jamais laissé son bureau en désordre, il est donc fort probable que quelqu’un soit déjà passé avant vous…Tu jettes un rapide coup d’œil sur les papiers que tu as ramassés, il s’agit de notes prises en arabe et concernant des ouvrages sur la supériorité de la culture musulmane.
Derrière une tenture que vous écarter, vous découvrez une lourde porte en bois…Vous la poussez découvrant des escaliers montant…Après quelques instant, vous parvenez dans un cul de sac… Vous tâtonnez quelques instant et découvrez une dalle qui s’enfonce, le pan de mur pivote révélant la cour de la Mosquée, vous êtes sous des portiques…

_________________
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campagnes-jdr-luc.actifforum.com
Petit Satan
Admin
avatar

Nombre de messages : 862
Age : 48
Localisation : Malestroit
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Scénario en cours, contexte et pnj   Lun 24 Juil à 16:37

 La demeure de Myriescu :
Il n’est pas facile d’avancer sans cesse une main féminine ou masculine tente de vous entraîner dans la sarabande. Finalement, après plus d’une demi heure vous parvenez en vue d’une bâtisse qui semble correspondre a celle que vous cherchez. Perdue au milieu de la foule se trouve une demeure d’allure assez modeste. Elle est construite en bois sur des fondations en pierre, elle est toute de plein pied. Les fenêtres semblent fermées par des volets. Vous remarquez une porte…Vous faites le tour de la bâtisse passant par une petite ruelle, a l’arrière et menant dans un cul de sac se trouve une porte…
Laissant la foule dans la rue, a quelques pas derrière vous, vous arrivez devant la porte, elle est close…Lorsque vous la poussez, la porte s’ouvre sans difficulté révélant un petit salon plongé dans l’obscurité…La lueur de votre torche éclaire une petite pièce confortablement meublé, au fond de laquelle se trouve une cheminée éteinte, a votre droite et a votre gauche se trouve a chaque fois une porte en bois…La porte de gauche : tu ouvres la porte entrant dans une petite salle a manger, sur ta droite une ouverture conduit dans une cuisine…La porte de droite : Tu entres dans une petite chambre meublé d’un lit et de coffres de rangement, au fond une ouverture conduit dans un petit bureau…Tu entres dans la petite pièce, le mobilier se compose d’un petit bureau sur lequel se trouve un encrier et divers ouvrages qui s’amoncellent (Sur les esprits), il y a également une petite bibliothèque dans un coin (sur les esprits)…
En fouillant la chambre tu trouves du linge masculin, il s’agit essentiellement de robes d’érudits. Tout est en ordre et bien rangé.
En fouillant le bureau :
Il semblerait que quelqu’un ai fouillé les papiers sur le bureau puis qu’ils les aient soigneusement remis en place, ils te semblent que certaines notes sont en désordre, hors l’occupant de cette demeure semble trop ordonné pour cela.
Tu remarques après un moment qu’une partie du parquet est en fait une trappe, un anneau en cuivre permet de la soulever…Tu soulèves la lourde trappe en bois révélant une petite échelle en bois qui descend dans l’obscurité…Tu approches ta torche et la lueur éclaire les contours d’une pièce trois mètres plus bas…
La Cave : Lentement tu descend les échelons et tu arrives dans une petite cave, la pièce est emplie d’instruments de tortures, au fond adossé contre un mur vous apercevez un cercueil en bois et au centre se dresse une forme étrange couverte d’un draps, la forme est immobile…
Tu enlève le draps découvrant une étrange créature humanoïde dont le visage et le corps n’est plus qu’un mélange de muscles et d’excroissances osseuses et noirâtres (C’est une sculpture de chair), ses mains et ses bras sont collés dans son dos formant un amalgame de chair, tandis que ses pieds et ses jambes ne sont plus qu’un unique amas de chair informe qui forme une stèle sur laquelle il repose, la créature n’a pas de bouche et son regard n’exprime que la folie… La créature était auparavant un homme, elle a subit de nombreuses modifications et tortures…
Vous vous approchez du cercueil, un couvercle le recouvre…Tu pousses le couvercle, il n’y a personne a l’intérieur, tout ce que vous trouvez c’est de la terre

_________________
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campagnes-jdr-luc.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scénario en cours, contexte et pnj   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scénario en cours, contexte et pnj
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» A LIRE - UTILISATION DE BROUILLON-COURS VALIDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gestion des campagnes :: Vampire l'âge des ténèbres :: La cotterie-
Sauter vers: